« Il n'y a pas meilleure ville que Zootopie, j'ai pu réaliser mes rêves. »
ㅡ Ben - 22 ans, mannequin
« Zootopie est une ville si jeune et qui ne s'arrête jamais, je suis fière d'y habiter. »
ㅡ Anna - 24 ans, fleuriste
« J'avais tout perdu et quand je suis arrivé ici, j'ai réussi à retrouver du travail, un logement, une famille... »
ㅡ Anonyme
« J'adore cette ville, je ne pourrais vivre nul part ailleurs ! »
ㅡ Isabella - 19, étudiante
« Zootopie m'a apporté bien plus que ce que j'espérais, c'est une ville si enrichissante. »
ㅡ Steeve - 35 ans, thérapeute

LE MAIRE
compte fondateur - mp
Zootopie est une ville cosmopolite où ne vivent que des thérianthropes et où chaque espèce cohabite avec les autres ; qu’on soit un prédateur ou une proie, tout le monde y est accepté.
  Idéalisée, cette ville à l'aspect utopique, est au centre de toutes les attentions, avec cette idée que tous les rêves sont possibles et que chacun y a sa place, que chacun peut devenir qui il souhaite - que chacun puisse devenir quelqu'un de meilleur.  Mais la vérité est bien loin de cette utopie véhiculée, puisque les inégalités sont encore d'actualité et que la discrimination au sein de la population ne fait que s'accroitre...

 Plongez alors au coeur d'une intrigue où vous devrez combattre et mener une lutte pour prouver que vous êtes plus que ça, que vous valez bien plus que ça.

08/06/18
ouverture du forum ✿
HUMAN OUTSIDE
LA MAISON
ELEMENTAL SKIN
CODE COSMO
AWAY
parto
parto
parto
parto
parto
parto
parto
parto
parto

Breath ft. Summer
 :: château :: Toits :: Belvédère

Messages : 57
avatar
Malcom Flynn
Préfet de l'ordre du Sombral
Dim 21 Jan - 23:45

What if

I become the beast

Tes yeux fermés, tu laisses le vent de l'extérieur porter tes pensées, accoudé à la barrière. Ici, tu peux imaginer la nuit, les constellations qui couvriront le ciel ce soir. La chaleur des rayons de l'astre solaire ravit ton visage poupin, presque enfantin.

Les souvenirs heureux de tes années passées ici et l'envie le faire apparaître ne te résiste pas. Délicatement, tu sors ta longue baguette d'acacia de son étui à ta jambe droite tu es gaucher, preuve suffisante de ta dextérité en duel. Tu la tourne et la retourne, saisissant son humeur avant de dire d'une voix délicate l'un de tes sorts favoris.

- Spero Patronum.

Tu te sens si bien en ce moment, ton souvenir le plus heureux flottant dans tes pensées, submergeant ton cœur d'une joie euphorique, incontrôlable, l'idéal pour t'entraîner à la maîtrise parfaite de ce sortilège. Et ta baguette ne peut pas te refuser l'ordre, un magnifique busard des roseaux apparaissant dans une douce lueur bleuté.

Tu aimes ton patronus. Il est si vrai, si adapté, tellement toi. Un patronus signifiant la chaleur et la confiance des autres en toi. Ton intelligence. Ton jugement. Ce patronus c'est toi, et tu l'aimes plus que tu ne t'aimes toi. Tu l'aimes lorsqu'il vole gracieusement autour de toi pour venir se poser sur ton épaule.

Il n'y a pas de danger. Simplement de la joie.

Simplement toi, le vent, et ton odeur préféré.

- Hey Summy...

by solvia




Messages : 74
avatar
Summer Gallagher
ordre du sombral
Lun 22 Jan - 19:07

Le temps qui passe, le temps qui existe. Une co-existence essentielle entre lui et vous. Mais parfois on attend, le temps qui se fait joueur dans une douceur des plus chaude. On s'y perd en un instant, comme happé par une réalité bien plus charmante.

On vit pour ça, contre le temps mais pour l'attente. Illogisme pourtant des plus poétique. Summer qui respire de vie dans cette apparence si monotone. Rien ne semble aller dans cette attente si lasse, bien quand vérité il ne fait que chercher. À la recherche de quelqu'un, un être bien moins terne dont le contraste de leur présence posait souvent l'incompréhension des autres. Même lui ne savait pas à vrai dire, c'était juste fait ainsi et rien ne se ferait autrement.

Mais lui, le dos voûté dans sa démarche décalée, ses pas qui sonnent à chaque marche vers une élévation certaine. S'élever un peu, parce qu'il cherchait quelque chose qu'il ne pouvait en vérité jamais rater. Une ignorance pour d'autre, mais certainement pas pour lui.

Alors Summer qui prend son temps, une allure bien lente mais des plus rythmée. Son souffle qui s'élève dans la montée. Jusqu'à atteindre cette lumière accompagnée par celle souhaitée.

━ Salut Malcom. Je te cherchais justement.

Un peu comme si, finalement il était tombé sur lui par le plus grand des hasards, mais nombreux savent que les choses n'arrivent pas toujours chance.

Parfois, la connaissance et les liens étaient amplement suffisant.




Messages : 57
avatar
Malcom Flynn
Préfet de l'ordre du Sombral
Lun 22 Jan - 22:26

What if

I become the beast

Ton sourire s'oriente vers lui alors que tu dissipes ton patronus, t'approchant du brun. Ta taille, à quelque chose près, mais cela ne se voit pas plus que cela, lorsque vous vous tenez tout les deux droits, occurrence aussi rare que précieuse, qu'il faut capturer si elle arrive un jour.

Et tu souris Malcom. Tu souris face à ce faux air nonchalant que tu connais si bien, tes yeux orangés encore plus étincelants maintenant qu'il est à tes côtés.  Tu hoches ta tête à ses mots, une étrange chaleur se répandant dans ton coeur. C'est un peu vilain, un peu malsain. Mais si joli aussi, toi, quand tu es avec lui.

- Dit moi. Tu sais que tu peux tout me demander.

Et c'est vrai. Si vrai que ça fait mal parfois, de se dire qu'il a peut-être quelqu'un en vu que tu ne sais pas, mais qu'il faudra l'accepter si l'histoire en venait à cela. Car jamais, jamais, tu ne lui feras du mal volontairement.

Puis tu te souviens de l'autre jour, où tu lui à demandé de se taire avant de quitter rapidement votre chambre pour faire tes rondes de préfet. Tu lui avais ensuite présenté des excuses, mais le souvenir laisse un goût amer sur ta langue. Jamais volontairement. Jamais. Jamais. Jamais.

Et tes yeux brûlants plongent dans les siens si verts, si clairs, si frais. Alors Summer ?

by solvia




Messages : 74
avatar
Summer Gallagher
ordre du sombral
Mar 23 Jan - 13:01

Ses pas ne s'arrêtent pas, Summer qui continue de s'avancer jusqu'à être au côté de Malcom. Lui aussi en vient à s'appuyer sur la rambarde pour observer au loin, cette vue des plus puissantes qui permettait d'observer la beauté d'un monde si simple à atteindre. Ce monde qui pourtant, devenait si laid a portée de main.

━ Non je n'avais rien de spéciale à te demander.

Et c'était vrai. Summer qui finalement cherchait Malcom sans raison particulière. Juste comme ça. Par envie ou peut-être pas caprice.

━ Depuis que tu es préfet on n’a pas vraiment pu passer du temps ensemble je trouve.

Du moins comme avant. Et c'était bien vrai, personne ne pourrait le nier même en usant de toute la mauvaise foi du monde. Parce qu'il n'y en avait pas assez. Il y avait ses soirées, bien plus nombreuses qu'auparavant qu'il passait seul dans sa chambre, pour cause de diverse ronde. Au fond, pour n'importe qui d'autre cet instant de quiétude supplémentaire aurait sonné  telle une bénédiction pour Summer, mais partageant son lieu de repos avec Malcom, il en ressentait une certaine tristesse pourtant réfrénée.

Mais malheureusement, personne n'y pouvait rien.

━ Alors j'avais juste envie de te parler.

Ou simplement d’être avec lui. Des paroles directes, sans réellement l’être. Des pensées réelles qui s’envolent, Summer qui malgré l’amitié qu’il lui porte ne lui dira jamais à quel point il tient à lui. La seule franchise qui ne traversera jamais ses lèvres, qu’importe ce qu’il pourrait penser.

━ Tu as l’air ailleurs depuis quelques temps j’ai l’impression… Tout se passe bien avec Dior ?

Une question comme une autre en vérité.




Messages : 57
avatar
Malcom Flynn
Préfet de l'ordre du Sombral
Lun 12 Fév - 16:46

What if

I become the beast

Et ses mots qui tapent là où ça fait mal. Là où ton coeur agonise lentement à chaque seconde de plus qui s'écoule.
Et pourtant, pourtant-

- Quoi ? Non non, tout va bien avec Dior !

Un sourire peu sincère, les yeux fuyant, sa réponse précipitée, empressée. C'est pas Dior. Non, c'est pas Dior le problème. C'est toi. Et tu es de nouveau silencieux, ruminant ses paroles.
Et peut-être que c'est de ta faute. Peut-être que tu te proposes plus souvent que tu ne le devrais pour des rondes. Peut-être que tu l'évites. Peut-être que tu fuis.
Te voilà à te sentir coupable, désormais presque affalé contre la rambarde.
Tu prends le temps.
Le temps de respirer.
De réfléchir.

- Je peux échanger mon tour ce soir, si tu veux.

C'est sortit tout seul. Proposition involontaire mais sincère. et après réflexion, la majorité des préfets te doivent des tours, alors tu peux bien te le permettre pour une fois.

Et de nouveau, tu lui souris.
by solvia




Messages : 74
avatar
Summer Gallagher
ordre du sombral
Jeu 15 Fév - 21:45

Une réponse bien trop rapide, des paroles répétées, tout paraissait si étrange, si décalé. Summer qui tique un instant, son regard posé sur son meilleur ami. Ce regard qui ne se détourne pas, sans doute jamais parce qu’il n’était pas du genre avoir ce genre de gêne, celui des yeux fuyants. Il était bien trop franc, bien trop à part pour réagir de cette façon. Alors il le remarque immédiatement, cet acte fugace qui ne lui ressemble pas vraiment. Pas à Malcom, du moins pas en temps normal.

Pourtant, Summer comme à son habitude. Ne dit rien, ne relève rien. Il se tait, ce silence qui pourtant laisse échapper ce son bien plus dur qu’une révélation. Une sorte de grognement silencieux qui était en quelque sorte la marque de fabrique de l’aîné Gallagher. Et il finit par acquiescer.

━ Tant mieux.

De simple propos qui en vérité, pour Summer signifie bien plus. Qu’il n’avait pas à hésiter, si il avait besoin de parler de quoi que ce soit. Si un jour ça n’allait pas, que cela soit en rapport avec sa relation avec Dior ou bien n’importe quoi d’autre. Il n’était pas du genre à s’exprimer aussi librement et cela, même dans sa franchise, mais une chose était certaine. Qu’importe les événements, Summer serait toujours là pour Malcom.

Et ses mains se glissent dans ses poches tandis que son dos se voute de plus en plus.

━ Je ne veux pas que tu te mettes en mauvaise position pour moi.

Perdre un jour pour devoir le remplacer par un soir qui n’arrange peut-être pas obligatoirement. Malgré ses paroles non jugées, Summer qui se rattrape dans ses quelques pensées. Son cou qui disparaît dans un haussement d’épaule bien trop long. Cette gentillesse et ses désirs qu’il mettait de côté, seulement pour Malcom.






Contenu sponsorisé





Page 1 sur 1