« Il n'y a pas meilleure ville que Zootopie, j'ai pu réaliser mes rêves. »
ㅡ Ben - 22 ans, mannequin
« Zootopie est une ville si jeune et qui ne s'arrête jamais, je suis fière d'y habiter. »
ㅡ Anna - 24 ans, fleuriste
« J'avais tout perdu et quand je suis arrivé ici, j'ai réussi à retrouver du travail, un logement, une famille... »
ㅡ Anonyme
« J'adore cette ville, je ne pourrais vivre nul part ailleurs ! »
ㅡ Isabella - 19, étudiante
« Zootopie m'a apporté bien plus que ce que j'espérais, c'est une ville si enrichissante. »
ㅡ Steeve - 35 ans, thérapeute

LE MAIRE
compte fondateur - mp
Zootopie est une ville cosmopolite où ne vivent que des thérianthropes et où chaque espèce cohabite avec les autres ; qu’on soit un prédateur ou une proie, tout le monde y est accepté.
  Idéalisée, cette ville à l'aspect utopique, est au centre de toutes les attentions, avec cette idée que tous les rêves sont possibles et que chacun y a sa place, que chacun peut devenir qui il souhaite - que chacun puisse devenir quelqu'un de meilleur.  Mais la vérité est bien loin de cette utopie véhiculée, puisque les inégalités sont encore d'actualité et que la discrimination au sein de la population ne fait que s'accroitre...

 Plongez alors au coeur d'une intrigue où vous devrez combattre et mener une lutte pour prouver que vous êtes plus que ça, que vous valez bien plus que ça.

08/06/18
ouverture du forum ✿
HUMAN OUTSIDE
LA MAISON
ELEMENTAL SKIN
CODE COSMO
AWAY
CHRONOSREP
parto
parto
parto
parto
parto
parto
parto
parto



 

we're gonna be BESTIES - iris
 :: château :: Deuxième étage :: Salles de sortilèges

Messages : 47
Localisation : Aghaistin
avatar
Anna Market
ordre de l'hippogriffe
Lun 12 Fév - 16:20

Il fallut à Anna plusieurs minutes pour sortir de sa torpeur après que son professeur de sortilèges ait commencé les explications sur le sortilège du jour. Les yeux embués, fatigués et clignant en permanence sous le joug d'une fatigue qu'elle avait bien cherché, Anna ne regrettait pas, malgré tout ça, cette bonne partie de la nuit à lire les comics qu'elle avait reçu de Cole. Depuis un bon moment maintenant, ces récits de super-héros étaient devenus l'une de ses plus grandes passions et n'avaient que renforcé son désir d'altruisme envers les gens. Ce n'est pas la fiction qui l'avait poussée à offrir sa vie au service des autres mais elle l'avait motivé encore davantage, si tant est que c'était possible. Elle ignorait quel héros était son préféré... mais elle savait qu'elle aimerait l'être aux yeux d'autres personnes.

Elle était loin de son objectif d'autant qu'elle était incapable de retenir la dernière phrase de son enseignant mais lorsque la grande majorité de la classe se leva en bavardant, elle parvint à rassembler assez d'énergie pour balayer les élèves du regard en cherchant à comprendre l'objectif du jour. Des groupes. Elle fit appel à toute son énergie pour se rappeler la consigne donnée - "mettez deux sortilèges sur des coussins à bureau" quelque chose comme ça. Lorsqu'elle se pencha vers la personne la plus proche et lui demanda de répéter, il lui sembla que, en effet, "se mettre par deux pour travailler le sortilège de stupéfixion à l'aide des coussins que vous trouverez derrière vos bureaux" semblait bien plus réaliste que son cerveau avait bien voulu imaginer. Elle voulut ajouter qu'elle cherchait un groupe mais il s'était déjà détourné pour discuter joyeusement avec son partenaire.

Le cœur serré, elle se traîna piteusement jusqu'au bureau du professeur pour l'informer de sa situation. D'habitude, Anna n'avait pas de mal à s'immiscer dans des groupes de trois mais elle réalisait qu'elle n'était le premier choix de personne. Elle n'avait pas de meilleur ami, de duo indiscutable. Le professeur lui sourit et la guida jusqu'à une jeune fille de sa taille qui n'avait pas non plus de partenaire.

- Salut, lança-t-elle calmement. Elle avait sorti sa baguette avant de se rendre compte de sa grossièreté. Oh, je m'appelle Anna Market. Enchantée.

Elle trottina sur place, mal à l'aise quant à son impolitesse et adressa un sourire timide à la jeune licorne. Anna savait qu'ils avaient un cours en commun mais elle avait plus de mal à s'entendre avec les gens qui ne venaient pas de son ordre. Ce n'était pas si étonnant, étant donné qu'ils étaient rangés par personnalité, mais elle aurait aimé pouvoir apprécier chacun indépendamment de ses affiliations.

- Je te laisse commencer, alors ? J'ai, um, déjà révisé ce sortilège dans mon coin. Je n'ai pas vraiment besoin de l'apprendre.

Comme souvent, pour la défense, pour les autres. Elle ne pourrait défendre personne sans se défendre elle-même et un bon Stupéfix était une solution généralement efficace eut égard des problèmes. Debout devant les coussins, sourire flottant sur le visage, elle attendait sereinement.






Messages : 28
Localisation : Aghaistin
avatar
Iris L. Wood
ordre de la licorne
Mar 27 Fév - 22:03

with Ethan

it's dangerous to go alone

Tu n’as jamais réellement porté les travaux en groupe dans ton cœur.
Et ce, depuis toujours.

Pourtant, ce n’est pas faute de saisir la logique des professeurs lorsqu’ils proposent des exercices en duo, Iris. Bien entendu, tu comprends que de nombreux progrès peuvent être effectués avec l’aide d’un autre élève, que de nombreux conseils peuvent être échangés pour garantir une meilleure réussite ou bien d’autres choses. Toutefois, tu n’as jamais apprécié ces moments inévitables de ta scolarité. Tu n’as jamais apprécié cet instant où, réalisant que tu n’étais le premier choix d’aucun de tes camarades, tu te retrouverais seule à devoir importuner un inconnu pour travailler le cours obligatoire. Plutôt que d’imposer ta présence à quelqu’un qui n’avait rien demandé, tu préférais étudier la leçon accompagnée de la solitude. Sauf que tu es consciente que cela ne fonctionne pas ainsi et qu’aucun professeur ne le permet.

Jouant nerveusement avec l’une de tes mèches dorées, tu scrutes les tables des Licornes à la recherche d’un potentiel partenaire avec qui tu aurais déjà échangé un mot ou deux ; tes yeux se posent naturellement sur Hugo, avec qui tu sens une bonne alchimie, sauf qu’étant en cours avec les Hippogriffes, il s’est déjà tourné vers sa meilleure amie ; tu espères alors pouvoir faire équipe avec Galatea, ta colocataire, sauf qu’elle aussi a déjà trouvé un coéquipier. De ce fait tu te retrouves naturellement seule, comme à ton habitude, et pourtant il y a toujours ce petit pincement au cœur dans ta poitrine. De ce fait, tu patientes juste pour savoir quelles seront les instructions du professeur, tout en sortant déjà les affaires nécessaires pour la leçon, la tête baissée.

Après quelques dizaines de secondes, tu aperçois l’instituteur s’avancer dans ta direction en compagnie d’une jeune élève aux longs cheveux foncés. Levant la tête timidement, tu accueilles la présentation maladroite de l’Hippogriffe avec un visage inexpressif, avant d’en faire de même.


▬ Enchantée, Anna. Mon nom est Iris Wood. réponds-tu calmement.

Et tu ne sais quoi ajouter de plus, alors tu fuis discrètement son regard pour le diriger vers ta baguette en bois de charme que tu agrippes habilement. En temps normal, les cours de sortilèges ne te posent pas le moindre problème – oh tu as même tendance à exceller dans cette matière. Cependant, tu dois avouer que le sort Stupefix ne te rassure guère des masses. Chose d’autant plus vraie lorsqu’Anna t’annonce qu’elle maîtrise apparemment déjà le sortilège.

▬ Très bien… Dans ce cas je commence. soupires-tu d'une voix peu assurée.

En réalité, tu n’as étudié que basiquement le principe de ce sort et de ce fait, tu sens une bouffée de nervosité envahir ta poitrine ainsi que ta gorge. Tu es déjà consciente qu’en dehors de l’examen de fin d’année, tu ne risques de ne jamais vraiment stupéfier quelqu’un – et ainsi, ta motivation pour assimiler ce cours n’en est qu’amoindrie.

Te tenant debout face au coussin, baguette en main, tu jettes un bref regard à Anna avant de te concentrer. Durant un cours instant, tu te demandes comment tu pourras savoir si l’oreiller sera stupéfié, mais tu préfères essayer et constater ensuite plutôt que de t’embrouiller avec ça. Prenant une bonne inspiration, tu te jettes à l’eau.

▬ Stu… Stupefix ! bégaies-tu.

Sauf que rien de concluant ne sort de ta baguette. Aucun véritable éclat ne fonce vers le coussin toujours immobile. Une brève étincelle s’évanouit dans les airs et tu demeures interdite face à ton échec cuisant. Une nouvelle tentative s’ensuit mais le résultat reste le même. Alors, en silence, honteuse, tu n’oses même pas croiser le regard de ta partenaire.






by solvia




Messages : 47
Localisation : Aghaistin
avatar
Anna Market
ordre de l'hippogriffe
Jeu 1 Mar - 18:17

Anna n'était pas une lumière. Elle l'avait toujours su et depuis ce toujours, c'est-à-dire depuis qu'elle était autorisée à porter une baguette, elle avait fait de son mieux pour contrebalancer son manque de talent évident. Elle fixait avec envie les petits génies qui exécutaient un sort en trois essais alors qu'elle pataugeait dans des efforts qui s'accumulaient au point de l'épuiser pour chaque nouveau cours. Alors qu'elle travaillait sérieusement, elle accumulait du retard sans cesse - mais ça payait à un moment donné, comme aujourd'hui où elle pouvait se prélasser en regardant Iris faire sa première tentative. Lorsqu'elle tenta de stupéfixer le coussin, Anna eut un petit rire et plaqua ses mains devant sa bouche pour ne pas attirer l'attention - elle ne tenait pas à ce qu'on se moque d'Iris, même si c'est ce qu'elle était en train de faire. Elle serra sa main en un poing dans lequel elle toussa, reprenant son sérieux.

- Désolée. En fait, c'est moi que tu es censée stupéfixer. Les coussins sont là pour amortir ma chute.

Elle mima le geste de tomber avec un maigre sourire qu'elle était incapable de faire disparaître. Cette fille l'intriguait - renfermée, pas forcément loquace et peut-être encore moins douée qu'elle. À sa dégaine, Anna comprit qu'elle n'était pas hypogriffe. C'était bien dommage, elle qui cherchait quelqu'un avec qui passer ses cours. Elle connaissait bien des gens mais elle ne pouvait pas se vanter d'avoir un ou une meilleure amie de qui elle serait inséparable. S'entendre avec tout le monde, c'est une bonne chose - mais ça l'avait toujours empêché d'être véritablement proche de quelqu'un.

- Il faut que tu sois plus ferme, murmura-t-elle.

L'air absent, elle avait marmonné ce conseil quand elle s'était rendue compte qu'il tenait aussi pour elle-même. Anna secoua doucement la tête pour reprendre ses esprits et vint à côté de la demoiselle pour lui remonter légèrement la main tenant sa baguette. Elle passa ses doigts sur les siens et appuya doucement pour la forcer à resserrer sa prise.

- Pour ce genre de sorts offensifs, il faut une voix plus ferme, sinon ça n'aura aucun effet. La confiance en soi est essentielle.

Elle recula pour se placer à nouveau devant les coussins comme auparavant. Elle était soulagée de voir, du coin de l'œil, le professeur passer entre les rangs pour défaire les sortilèges. Elle ne tenait pas à rester stupéfixée pour toujours si sa partenaire ne savait pas défaire le maléfice.






Contenu sponsorisé





Page 1 sur 1